CRÉER UN COMPTE

*

*

*

*

*

*

MOT DE PASSE OUBLIÉ?

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pop - Folk Rock

La Perdita Generacio (LPG) - Suède-Allemagne

Le style de musique de La Perdita Generacio est difficile à décrire. Malgré, ou à cause de ceci: LPG est devenu l'un des phénomènes musicaux les plus célèbres en espéranto. Il a parfois été décrit comme progressif. Les textes sont souvent profonds, sociocritiques et écologiquement engagés. La musique est principalement acoustique avec des mélodies charmantes et émotionnelles. Bien que beaucoup de chansons soient facilement chantées, les harmonies sont souvent étendues, et la gamme varie de 3 à 5/4e.

Depuis 2005, le centre géographique de LPG est Härnösand, sur la côte est de la Suède, un peu au nord de Stockholm, avec un satellite à Heidelberg, Allemagne. Depuis 2011, le groupe se compose des quatre membres: Tomas "Tomio" Frejarö, Anna Burenius, Karin Frejarö et Hendrik "Hendjo" Lönngren.

LPG est apparu en 2003 lors de l'IJK en Suède. Certains membres ont également joué dans un groupe suédois du même nom: Den Förlorade Generationen (en suédois). DFG est né en 1995 à Skellefteå, Suède, et a joué du rock folk politique.

Le premier concert international de GPL a eu lieu en 2004 lors du Congrès International des Jeunes Espérantistes à Kovrov, Russie. Le groupe a ensuite reçu le prix "Groupe de musique le plus intéressant". Le concert a été enregistré et publié sous le titre En Rusio, un CD de 7 titres, chez Gränslösa Kulturföreningen en 2004.

À la sortie de son premier chef-d'œuvre Eksenlime (Gränslösa Kulturföreningen 2006), le groupe est devenu célèbre parmi les espérantistes. Eksenlime contient des chansons bien connues telles que "La kosma aventuro", "Ĉiuj ni amegas Usonon", "Societo de vivantaj poetoj", et "Nia fiera policisto".

Au cours des dernières années, LPG a joué dans de nombreux pays: Russie, Allemagne, Pologne, Cuba, Estonie, Slovaquie, Autriche, France, Pays-Bas, etc. Parfois le groupe se produisait en Suède pour un public non-espérantophone. Beaucoup de musiciens différents ont joué sous le nom LPG. Tomio a écrit la majeure partie des chansons de LPG, mais aucun des membres n'a assisté à tous les concerts du groupe. Donc, au début, LPG aurait dû être appelé une communauté musicale plutôt qu'un groupe.

En 2008, Gränslösa Kulturföreningen et Vinilkosmo ont mis en place un système de coproduction afin de publier leur deuxième album, Eksplodigos vian domon. Sur cet album vous pouvez trouver des chansons qui sont devenues très populaires parmi les espérantistes: "Malantaŭen", "Ne normalas, nur kutimas", "Sub piano à Kiev", et pas des moindres, "Amokanto". La dernière chanson, "Ĉu timigas la ombro?", a été ajoutée par Ĵomart kaj Nataŝa à leur répertoire.

Durant l'été 2011, La Perdita Generacio s'est transformée en un quatuor plus stable: Tomio, Anna, Karin et Hendjo, qui ensemble ont fait une tournée de musique de rue et de concerts en Europe. Jusqu'alors, LPG était surtout connu des jeunes espérantistes européens. Cela a changé quand ils ont joué devant une salle comble pendant le Congrès Mondial d'Espéranto à Copenhague en jouant une version révisée de "La dizertanto", une chanson importante pour les générations précédentes de pacifistes. Au cours de cet été, LPG a donné des concerts légendaires aux Sessions d'Été d'Espéranto (SES)  en Slovaquie et à FESTO en France.

Avec son troisième album, Ĉiamen plu, LPG poursuit sa coproduction avec Vinilkosmo. Cet album est finalement paru à l'été 2013 après plusieurs retards. Quand il est sorti, La Perdita Generacio était déjà l'un des groupes les plus célèbres parmi les espérantistes. Ĉiamen plu est rapidement devenu un succès. L'adaptation du classique "La dizertanto", avec la cosmique "Alia aventuro" (première chanson d'Anna pour LPG, dont Eva Fitzelova a créé la première vidéo de LPG), le tube "Plastokanto", l’infinie "Ĉu vi kontentas?" (peut-être la chanson pop la plus longue en espéranto?), et "Televido", une collaboration avec le rappeur français Platano. "Televido" pourrait être intitulée Somerfrapo 2013, et "Ĉu vi kontentas?" a remporté le prix du jury et du public 2014 pour la Chanson de l'Année 2014.

Après Ĉiamen plu, La Perdita Generacio est devenu l'un des groupes de musique les plus fréquemment invités aux rencontres d'espéranto. En plus des concerts, LPG a organisé plusieurs ateliers musicaux et des chants en choeur avec le public de leurs chansons. Lors de ses concerts, LPG présente souvent de nouvelles chansons, mais à présent le public attend en vain un quatrième album.

En 2017 LPG a co-écrit avec Jonny M la chanson "Alte kaj espere" parue sur son dernier album Kreaktiva.

C'est donc une excellente nouvelle que La Perdita Generacio ait sorti le single numérique La 100a fojo chez Vinilkosmo. Il ne contient que deux chansons, mais les deux sont des souvenirs spéciaux. Sur la face A, "La 100a fojo", a été créée en hommage à l'émission de radio des jeunes espérantistes polonais, Varsovia Vento, pour sa 100ème émission, puisque l'histoire de VV et de LPG sont intimement liées. Elle a déjà reçu un Somerfrapo Award et un second prix pour Chanson de l’Année. Sur la face B, "Ni unuiĝas je orbitoj", fut d'abord un poème écrit lorsque Karin et Tomio adoptèrent leur premier enfant en Zambie. Hendjo en a écrit la musique.


Cliquez sur les albums pour les écouter ou télécharger.

 

Pour afficher sur votre site ou blog la bannière ci-contre pointant vers la page en cours, faites un copier-coller du code ci-dessous

TOP